Accueil

2

L’Étudiant Ionesco et l’Amour

Au lycée, Eugène découvre la poésie surréaliste. Il dévore les textes d’André Breton, de Philippe Soupault et de Louis Aragon. Lui qui ridiculisait le nom de Tzara avant même d’avoir lu la première ligne de ses œuvres, le voici complètement enthousiaste. Passionné de littérature, Eugène délaisse ses manuels de mathématiques, physique et chimie, au grand dam de son père qui le voudrait ingénieur.

Le bachot en poche. Eugène s’inscrit à la faculté des lettres pour préparer une licence de français. Il rencontre une jeune étudiante en philosophie et en droit, Rodica Burileanu, dont le père est directeur du journal « Ordinea » et les oncles professeurs d’université, directeur de banque et célèbre pédiatre. Eugène tombe amoureux. Dire qu’il s’agit d’un simple coup de foudre serait minimiser les sentiments du jeune homme. Rodica, épousée le 8 juillet 1936, sera la seule femme que Ionesco aura adulée, admirée, remerciée, vénérée, adorée, pendant toute sa vie. On ne les verra jamais l’un sans l’autre. On ne le verra jamais accompagné d’une autre femme si ce n’est de sa fille, Marie-France. Eugène et Rodica n’ont rien à envier ni à Roméo et Juliette, ni à Philémon et Baucis. De l’adolescence à la mort, ils se sont aimés au sens le plus fort du terme.

Au cours de ses études universitaires, Ionesco se passionne pour les œuvres de Plotin, philosophe néo-platonicien, pour celles de Schopenhauer et surtout pour les travaux de son aîné Mircea Eliade qui, au retour d’un séjour de deux ans aux Indes, prépare une thèse de doctorat sur l’Immortalité et la Liberté. De ses lectures, Ionesco retire un sentiment de culpabilité à l’égard de la sexualité et une profonde attirance pour le bouddhisme .

Bien que signant de nombreux essais et d’articles de critique littéraire et artistique Eugène décroche, en 1934, la Capacitate 3 de français, tandis que sa future épouse obtient celle de philosophie. L’année suivante Ionesco est nommé professeur à l’université de Cernavoda, puis au séminaire orthodoxe de Bucarest.

Deux ans après son mariage, le jeune couple sent monter les premiers effets du nazisme, s’en inquiète et décide de rejoindre Paris sous le prétexte d’y terminer leurs études. Eugène obtient une bourse d’études à l’Institut français de Bucarest pour préparer sa thèse sur « Le Péché et la Mort dans la Poésie Française depuis Baudelaire » thèse qu’il n’ a pas le temps d’achever, mobilisé en 1939 comme citoyen roumain, il doit rentrer dans son pays.

3 L’équivalence du C.A.P.E.S.

Haut de page

retour suite
Table des matières