Accueil

7

Une vie trop brève qui s’éteint

Depuis plus de quatre ans, Boris était en pourparlers pour une adaptation cinématographique de J’irai cracher sur vos tombes. Il s‘était tout d’abord réjoui de la proposition, tout disposé à en écrire les dialogues. Le projet traînant, il resta sans nouvelle jusqu’à la fin de l’année 1957. Il apprit alors par la presse que le film était sur le point d’être tourné. Il s’affola, se renseigna. On lui dit que les droits étaient passés de main en main. Il avait signé avec la Société Pathé et c’était une autre maison de production qui en était désormais le garant. On lui demanda de réécrire de nouveaux dialogues et on lui proposa un cachet de deux millions de francs. Boris accepta, démissionna de chez Fontana, se mit à la tâche et envoya une nouvelle adaptation en temps et heure. Il lui fut répondu que son travail était inenvisageable en l’état et on lui adjoignit un co-adaptateur. Boris se sentit évincé, trahi... Le film se tourna sans lui. Ne reconnaissant plus son œuvre, il exigea que son nom soit retiré du générique.

Pour oublier ses déboires, il accepte alors d’interpréter le rôle de Prévan dans Les Liaisons dangereuses que tourne son ami Roger Vadim. Deux courtes scènes avec Jeanne Moreau et Gérard Philipe1 Et voici Boris Vian devenu comédien.

Dans la matinée du 23 juin 1959, a lieu une présentation en privée au cinéma Marbeuf d’un nouveau film J’irai cracher sur vos tombes. Boris Vian est invité. Il hésite, puis finit par accepter. La salle s’éteint, commence la projection. Le voisin de Boris l’entend tout d’abord maugréer, puis plus rien. Boris s’est affaissé sur son siège, la séance est arrêtée. On porte le malade jusqu’à un canapé du hall, on appelle un médecin qui ne peut que constater le décès. Boris Vian venait de mourir à 39 ans

1 Les Liaisons dangereuses, avant-dernier film tourné par Gérard Philipe qui, terrassé par un cancer au foie, s’éteindra le 25 novembre 1959 ( cinq mois après Boris Vian), à l’âge de 37 ans.

Haut de page

retour suite
Table des matières